Comprendre les hémorroïdes et les soigner

Comprendre les hémorroïdes et les soigner

Le terme « hémorroïdes » désigne des amas veineux situés dans la région du canal anal. A l’origine, avoir des hémorroïdes n’a rien d’anormale, elles sont là pour faciliter le contrôle des selles.

hémorroides

Cependant, avoir des "hémorroïdes" décrit spécifiquement ces mêmes structures dans leur état pathologique lorsqu'elles sont gonflées, enflammées et gênantes.

Plusieurs experts peuvent vous informer sur cette pathologie :

  • Votre médecin traitant
  • Un spécialiste des hémorroïdes, dont la formation porte spécifiquement sur ce type de maladie
  • Un gastro-entérologue, qui s'occupe des maladies du système digestif
  • Un proctologue, qui traite les maladies du rectum, de l'anus et du côlon
  • Un chirurgien colorectal, dont la spécialité est la chirurgie de la zone rectale du système digestif
  • Un chirurgien vasculaire, qui se concentre sur les maladies des vaisseaux sanguins
  • Un oncologue, dont l'avis peut être demandé s'il est nécessaire d'enquêter sur un éventuel cancer

A travers cet article, l’objectif sera de vous faire comprendre qu’est qu’une hémorroïde quels sont les différentes manières d’en venir à bout.


Qu’est-ce qu’une hémorroïde ?

Il existe deux types différents d'hémorroïdes qui peuvent exister ensemble, à savoir

Les hémorroïdes internes, qui seront situées à l’intérieur de l’anus, vers le bas du rectum
Les hémorroïdes externes, qui peuvent se situées sous la peau autour de l'anus

types d'hémorroides

Les hémorroïdes externes sont les plus gênantes, car la peau dans cette zone, beaucoup plus exposée, sensible à la douleur et à la température, peut rapidement s'irriter et a tendance à gonfler. Si un caillot de sang se forme alors à l'intérieur d'une hémorroïde externe, la douleur est souvent aiguë et peut durer dans le temps.

Contrairement au type externe, les hémorroïdes internes sont généralement indolores, même si elles peuvent provoquer des saignements. Ainsi, vous pouvez remarquer du sang rouge vif sur votre papier toilette, ou dans la cuvette après un passage à la selle. En outre, les hémorroïdes internes peuvent également se développer et s'étendre au-delà de l'anus. Cela peut entraîner un certain nombre de problèmes, car une hémorroïde protubérante rapidement devenir très gênante. Cela peut alors provoquer une irritation et le fait de s'essuyer ou de se frotter constamment l’anus pour soulager les démangeaisons va simplement aggraver la situation.


Quelles sont les méthodes de traitement utilisées par les spécialistes des hémorroïdes ?

De façon générale, il est conseillé de réaliser avant toutes initiatives personnelles un examen par votre docteur habituel. Une consultation simple suffit souvent pour diagnostiquer la présence d’hémorroïdes.

Parmi les traitements les plus couramment utilisé pour soulager et réduire les hémorroïdes, l’on distingue :

Les crèmes 

  • Une crème de corticostéroïdes, qui peut aider à réduire le gonflement et la douleur
  • Une crème pour les hémorroïdes contenant de la lidocaïne, qui aide à réduire la douleur
  • Les ramollissants de selles, conçus pour minimiser les efforts quand vous êtes au toilettes et la constipation

Solutions naturelles et remèdes de grand-mères

  • L'application d'hamamélis (ou autres huiles essentielles) à l'aide d'un coton-tige
  • Porter des sous-vêtements non-irritants, en coton par exemple
  • Utiliser un coussin hémorroïdes et changer sa posture assise. Le coussin permet de limiter l’excès de pression au niveau de l’anus, en particulier quand vous rester assis de long moment sur une chaise ou un fauteuil. Les coussins contre les hémorroïdes sont également pratiques pour vous remettre d’une opération chirurgicale hémorroïdale (voir suite de l’article)
  • Eviter le papier toilette parfumé ou coloré
  • Faire un bain de siège à l'eau chaude et au vinaigre de cidre pour soulager les symptômes

Opérations chirurgicales

Dans des cas plus complexes, les traitements cités plus hait peuvent ne pas suffire à guérir le problème.

La chirurgie peut être alors une option envisageable pour traiter vos hémorroïdes. Parmi les méthodes les plus courantes, l’on distingue :

  • La ligature par élastique, qui est utilisée pour couper l'alimentation en sang d'une hémorroïde, qui finit par disparaitre par la ensuite.
  • La sclérothérapie, qui est une procédure qui consiste à injecter un produit chimique dans une hémorroïde. La taille des hémorroïdes diminue alors et les saignements cessent. La sclérothérapie est généralement utilisée pour les petites hémorroïdes internes.
  • La thérapie par coagulation, ou photo coagulation infrarouge, utilise des sources telles que la lumière infrarouge, la chaleur ou le froid pour réduire la taille des hémorroïdes.
  • Une hémorroïdectomie peut être utilisé pour une hémorroïde externe trop grosse. Cette procédure nécessitera une anesthésie, puis ablation/excision des hémorroïdes en question.
  • L'hémorroïdo-pexie, souvent décrite comme un agrafage est effectué sous anesthésie. Cette procédure consiste à agrafer le tissu à l'intérieur du rectum afin que le chirurgien puisse stopper l'alimentation en sang de l’hémorroïde traité. Le tissu de cette dernière se rétrécit alors et finit par disparaitre.

Cet article a été rédigé dans un but informatif.  Avant d’envisager un traitement ou en cas de doutes sur l’origine de vos hémorroïdes, consultez un médecin. Nous nous déchargeons de toutes responsabilités liés à un mauvais usage des conseils liés à cet article.

Article précédent Comment choisir un sommier?
Article suivant Trois réveils matin qui peuvent changer votre vie !

Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvé avant d'être publiés

*Champs réquis